Et si vous comptiez aussi vos pas ?

la Fédération des associations d’insuffisants respiratoires (FFAAIR), dont est membre l’ADIRA, vous invite à compter vos pas jusqu’au 6 octobre. Objectif : parcourir collectivement un million de pas et faire ainsi gagner 10 000 euros à la Fédération.

La sédentarité peut affecter tous les individus, mais elle constitue un facteur aggravant pour les patients atteints de BPCO. Pour sensibiliser tous les publics à la pathologie et à l’importance d’une activité physique adaptée, le laboratoire Boehringer Ingelheim lance du 22 septembre au 6 octobre le Challenge Activ-BPCO.

Challenge Activ-BPCO : marcher pour sensibiliser et soutenir la FFAAIR

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) touche près de
3,5 millions de Français, pour qui marcher est primordial, afin de préserver sa santé respiratoire.
Très engagé dans la prise en charge des personnes atteintes de la BPCO, le laboratoire Boehringer Ingelheim les invite à participer à ce challenge collectif et à soutenir l’association de patients FFAAIR.
Un seul mot d’ordre : marchez et respirez !
L’objectif : parcourir collectivement un million de pas et faire ainsi gagner 10 000 euros à l’association.
Pour cela, il suffit de télécharger l’application Activ-BPCO, développée par la SPLF ou d’utiliser un podomètre.

Lors de chaque déplacement quotidien, il s’agira de compter le nombre de pas réalisés, puis de reporter le total journalier cumulé sur le site www.BPCO.org. Jusqu’au 6 octobre, tous les pas compteront et viendront s’additionner sur ce site.

« Notre fédération est encadrée et animée par des bénévoles, eux-mêmes malades respiratoires. Nous agissons au quotidien pour aider les malades chroniques à mieux vivre leur handicap. Le précieux soutien de Boehringer Ingelheim, dans le lancement du challenge Activ-BPCO, renforce notre volonté de fédérer les malades autour de projets communs. Nous souhaitons les encourager, au travers d’actions à vocation sportive ou culturelle, à ne pas s’enfermer sur eux-mêmes et sur leur maladie. », explique Marie-Agnès Wiss, présidente de la Fédération des associations de patients FFAAIR.