Apnée du sommeil : symptômes & conseils pour bien dormir

Célèbre, mais assez méconnue, l’apnée du sommeil dérange peut-être vos nuits et vous n’en saviez rien. Ronflement sévère, étouffement ? Ne cherchez plus, vous êtes sans doute l’une de ses victimes. Pas de panique, si l’apnée du sommeil est légère, elle est facilement curable. Voici nos trucs et astuces pour dormir comme un loir.

L’apnée du sommeil, une nouvelle épreuve olympique ?

Eh bien malheureusement non. L’apnée du sommeil est un trouble qui entraîne une relaxation répétée des muscles de la gorge pendant le sommeil. Cela bloque le passage de l’air et interrompt votre respiration. Si elle n’est pas traitée, l’apnée du sommeil a ainsi de nombreuses conséquences sur notre santé. Elle augmente par exemple le risque de maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Mais avant toute chose, comme à chaque rendez-vous médical, faisons un petit point sur les symptômes afin de savoir si cette maladie chronique vous concerne.

Une nuit très agitée qui a des répercussions sur notre journée

Les ronflements forts, les pauses dans la respiration pendant le sommeil et le réveil par l’étouffement sont les symptômes les plus courants. Pendant la nuit, vous pouvez aussi être sujet.te à des réveils en sursaut et un sommeil entrecoupé.  Par exemple, des cauchemars sur des thèmes d’asphyxie, de chute ou de mort imminente peuvent vous réveiller.

De l’autre côté, il y a les conséquences de ces apnées en journée. Ainsi, vous manifestez de la somnolence excessive, de la fatigue intense, des problèmes de concentration et une certaine irritabilité. Le matin, il est fréquent aussi de voir apparaître des mots de têtes et des maux de gorge.

En finir avec l’apnée du sommeil

Pas question de renoncer, nous ne ferons qu’un.e contre ce désagrément nocturne ! Pour cela, voici nos 4 tips pour un sommeil de plomb, accompagnés d’un peu d’humour pour mieux faire passer la pilule.

1 – Perdez (si besoin) du poids

C’est le problème d’origine le plus commun. Les apnées du sommeil peuvent, en effet, être dues à un surpoids. Si la graisse est présente en trop grande quantité au niveau du pharynx, elle risque d’obstruer, en partie, les voies aériennes. On veille donc à avoir une alimentation saine et variée.

2 – Pratiquez une activité physique
Les membres de l’ADIRA (12) en activité physique adaptée à Rodez

Il n’est pas question de faire une transformation radicale ni de s’adonner au sport si l’envie n’est pas là. Notez simplement que l’apnée du sommeil trouve aussi ses racines dans la sédentarité. Prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, marcher plutôt que de prendre la voiture peut ainsi s’avérer bénéfique. Par ailleurs, vous pouvez opter pour des sports dits « doux » comme la marche rapide, la natation ou encore le vélo.

3 – Évitez de boire de l’alcool

Du moins le soir, avant d’aller dormir. L’alcool produit sur la gorge le même effet qu’un relaxant musculaire, tranquillisant ou somnifère. Et qui dit muscles relâchés, dit passage de l’air qui risque d’être encore plus difficile

4 – Dormez sur le côté

En dormant sur le dos, on favorise les apnées. Si vous avez du mal à trouver votre position, des coussins spéciaux existent d’ailleurs sur le marché. Deux balles de tennis cousues dans le dos d’un tee-shirt peuvent également faire l’affaire.

Attention tout de même à consulter un médecin si l’apnée est sévère. Il vous prescrira peut-être une orthèse dentaire à placer dans la bouche pendant la nuit. Ce système permet d’élargir les voies aériennes et de favoriser la circulation de l’air.

[Source : ma-grande-taille.com, Léa Dechambre]