ADIRA : rebondir en 2020

Les membres de l’ADIRA se sont retrouvés le 17 janvier à Sebazac, à l’hôtel Laury’s, pour fêter la Galette des Rois. Un moment de convivialité au cours duquel Jean Derruau a précisé le programme d’actions pour 2020 de l’association qu’il préside.

C’est dans un salle gracieusement mise à disposition par le Laury’s qu’une vingtaine d’adhérents de l’ADIRA se sont réunis vendredi 17 janvier pour se souhaiter une bonne année, assortie dans la mesure du possible de la meilleure santé possible. La table mise, les personnes présentes ont savouré la traditionnelle galette des Rois, selon une tradition bien établie.

Jean Derruau précise la feuille de route de l’association

Jean Derruau a remercié les membres de l’association pour leur fidélité et leur engagement, en soulignant que si quelques personnes nous ont quitté en 2019, d’autres ont rejoint les rangs de l’ADIRA pour partager ses objectifs, notamment celui d’apporter à la population du département de l’information sur les pathologies respiratoires ou encore de l’aide en matière sociale ou administrative.

L’ADIRA a sa feuille de route arrêtée pour les mois à venir. Outre l’organisation d’une sortie en groupe au printemps, sur un site du département, l’association s’est engagée à tenir une permanence mensuelle sur le centre de réhabilitation respiratoire des Tilleuls à Ceignac. La 1ère permanence aura précisément lieu le 21 janvier, de 14 à 16 heures et permettra de faire connaitre l’ADIRA aux patients en centre et de leur proposer des activités à la sortie de leur séjour, afin de ne pas perdre les acquis de ce dernier.

Des conférences sur l’apnée du sommeil

Au delà, l’ADIRA, sur demande et avec l’appui de la Fédération française des associations d’insuffisants respiratoires (FFAAIR), a été invitée à organiser la Journée nationale des apnées du sommeil (JNAS). La manifestation – dont la précédente a été organisée en octobre 2019 à Nice – se déroulera au mois d’octobre et permettra à un large public concerné par cette pathologie du sommeil de se renseigner sur ses causes et conséquences. Une série de conférences sera organisée sur une journée – un samedi – et animée par des professionnels de santé locaux ou régionaux.

En conclusion à la première rencontre de janvier, Jean Derruau a remercié les participants et les a encouragé à proposer de nouvelles initiatives pour mieux faire connaitre l’ADIRA en Aveyron. Il a également remercié les prestataires en santé présents – Air Medic et Bastide – pour leur soutien à l’association.