L’ADIRA en ordre de marche pour 2020

L’ADIRA a tenu sa traditionnelle assemblée générale le 15 novembre dernier au restaurant-hôtel le Bowling, à Onet-le Château. Une trentaine de personnes étaient présentes pour la circonstance. Après la présentation, par son président, du bilan de l’activité annuelle de l’association et de la feuille de route pour 2020, les adhérents ont participé à une conférence sur les bienfaits du réentraînement à l’effort.

Un auditoire très attentif

« Merci d’avoir répondu à notre appel pour participer à notre Assemblée générale qui inaugure sa 14ème année d’existence et compte à ce jour 45 adhérents », a souligné Jean Derruau, son président ,en introduction à la rencontre. Il a remercié ceux et celles qui consacrent une partie de leur temps et de leur énergie à accompagner l’action de l’ADIRA auprès des patients insuffisants respiratoires du département. « Nous le ressentons à la fois comme une marque de sympathie, de confiance et de reconnaissance à l’égard de l’ADIRA, petite fourmi dans le monde associatif et médical local ».

Jean Derruau, président de l’ADIRA

Jean Derruau a rappelé l’importance que l’association attache à entretenir des liens étroits avec la communauté des médecins pneumologues de la place de Rodez – Les Drs Iona Nebunescu, Samir Balli et Jean-Paul Panaye –, qui accompagnent l’association et participent au rayonnement de son action auprès de leurs patients. Il a enfin remercié les prestataires de santé, soutiens de la première heure de l’ADIRA et toujours présents à ses côtés en lui apportant des aides diverses.

Le président de l’association a par la suite présenté le panorama des actions entreprises depuis un an sous l’égide de son conseil d’administration composé à part égale d’hommes et de femmes de bonne volonté, toutes et tous bénévoles. Il a lancé un appel aux plus jeunes pour venir renforcer la dynamique de l’équipe dans le cadre des activités à venir.

L’ADIRA ouvre l’accès, chaque mardi, à des séances d’éducation physique adaptée pilotées par l’association Partn’Air, a souligné Jean Derruau

Il a enfin souligné le bénéfice que les patients membres de l’ADIRA peuvent tirer chaque semaine, le jeudi après-midi, des activités sportives adaptées, organisées avec l’association régionale Partn’Air dans les locaux de la Sadir à Bel’Air. “Ses séances sont encadrées par un enseignant spécialisé en éducation physique adaptée, Fabrice Semerle, qui était secondé jusqu’en juin dernier par Maria Saïz, kinésithérapeute sur Rodez “, a précisé Jean Derruau.

Nous bénéficions également de séances d’éducation thérapeutique du patient (ETP) dispensées par des intervenants spécialisés sur différents sujets : tabacologie, nutrition, sophrologie ou encore sexologie“. La dernière séance d’ETP s’est déroulée à Ceignac, le 20 mai dernier dans les locaux du service de réhabilitation respiratoire, dirigé par le Dr Ioana Nebunescu-Schirliu (1). Une rencontre qui devrait être renouvelée en 2020.
C’est dans ces mêmes locaux de Ceignac que l’ADIRA tiendra dès le mois de janvier une permanence mensuelle pour informer les patients en stage de réhabilitation respiratoire au centre des activités de l’ADIRA.

Pour le présent, l’ADIRA a été présente au sein de l’enceinte du centre hospitalier de Rodez, le 20 novembre, afin de sensibiliser les patients et les professionnels de santé de l’établissement sur la Broncho Pneumopathie Obstructive Chronique (BPCO), dans le cadre de la Journée mondiale dédiée le même jour à cette pathologie méconnue et sous-diagnostiquée qui concerne quelque 3,5 millions de personnes en France.

Un déjeuner convivial

Le déjeuner de cette rencontre a eu lieu au restaurant du Bowling où les adhérents de l’ADIRA ont pu se retrouver pour savourer un excellent repas et échanger quelques souvenirs sur l’année écoulée au sein de l’association. Le député Stéphane Mazars a pu rejoindre les tablées malgré un emploi du temps très chargé. Il a recueilli quelques informations auprès de Jean Derruau sur le fonctionnement de l’association, ses souhaits pour l’avenir et ses attentes par rapport au milieu médical local, représenté à la table du déjeuner par le Dr Jean-Paul Panaye. Il a également invité l’ADIRA à nouer des contacts en vue d’une présence dans la future maison médicale en cours d’installation dans le centre de Rodez.

Le député Stéphane Mazars échange avec Jean Derruau

Un après midi studieux

Le déjeuner achevé, les participants de l’assemblée générale sont revenus dans la salle de réunion du matin pour assister à une conférence sur la BPCO, animée par le Dr Jean-Paul Panaye. Ce dernier a expliqué à l’auditoire le sens de chacune des lettres de l’acronyme B.P.C.O et invité les personnes présentes à se livrer à des activités physiques, qui restent la meilleure thérapeutique pour soigner cette maladie chronique dont on ne guérit pas mais avec laquelle il est possible de vivre sans trop subir ses désagréments.
Maria Saïz, kinésithérapeute à Rodez, a pris la suite du Dr Panaye pour donner toute une série de conseils utiles aux patients qui souhaitent bouger, faire des exercices et ne pas se laisser enfermer dans leur pathologie.

Dr J-P Panaye et Maria Saïz ont prodigué quelques conseils utiles aux patients présents

Agenda :
Les membres de l’ADIRA se retrouveront le 20 décembre prochain, au Laurys, à Onet-le-Château, pour la traditionnelle bûche de Noël, avant de s’absenter quelques temps pour les fêtes de fin d’année et se revoir le 17 janvier, pour la galette des rois.

(1) cf. “S’informer pour mieux gérer sa maladie