ADIRA : Une nouvelle équipe pour aller de l’avant

Le 15 mars, les membres adhérents de l’ADIRA se sont retrouvés à l’hôtel restaurant Le Fontanges pour leur traditionnelle assemblée générale. Un nouveau conseil d’administration a été élu et un appel a été lancé pour encourager les bonnes volontés à renforcer la dynamique de l’association.

L’équipe du CA de l’ADIRA

Claude Balthazar (Baraqueville), Danièle Coulon (La Loubière), Jean-Jacques Cristofari (Saint-Cyprien-sur Dourdou), Jean Derruau (Rodez), Jeannine Garcia (Onet-Le-Château), Lucette Rey (Quins), Edith Rigal (Onet-Le-Château) et Claude Viaud (Espalion) ont été élus par la trentaine d’adhérents de l’Association, présents pour leur assemblée générale annuelle. La nouvelle équipe du conseil d’administration se retrouvera le 2 avril prochain pour élire son nouveau bureau et son président. Une charge qui est actuellement assurée par Jean Derruau.

En ouverture de l’assemblée générale, Jean Derruau a remercié « les forces vives qui se sont associées aux travaux réalisés par l’ADIRA pour mieux faire connaitre l’association sur la place de Rodez ». Parmi ces forces, il a compté les adhérents, au nombre de 45 à jour de cotisation, mais également les médecins pneumologues – dont le Dr Jean-Paul Panaye, présent à cette rencontre – et les prestataires de santé à domicile, fidèles soutiens des patients, également représentés lors du déjeuner pris en commun.

Les adhérents de l’ADIRA lors de leur assemblée générale

Le président sortant est également revenu sur l’ensemble des activités déployées en 2018 par l‘ADIRA en direction de ses membres et les manifestations sur lesquelles l’association a été présente, telles le Forum des associations de patients en octobre à Rodez, la rencontre médecins/patients sur le centre de soins de suite et de réadaptation de Ceignac ou encore la présence à l’hôpital de Rodez pour la journée mondiale de la BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive). Lors de la présentation de son rapport d’activité pour l’année écoulée, Jean Derruau est revenu largement sur les activités passées de l’ADIRA dont le programme était bien pourvu en 2018.

Jean Derruau présente son rapport moral

« Nous avons maintenu la tradition, a fait savoir Jean Derruau : communication, par notre site internet et notre journal, visites diverses, cartes d’amitié et mots d’encouragement sont toujours appréciés par nos adhérents isolés, malades ou hospitalisés. L’ADIRA souhaite rester une association de patients, gérée par des patients afin de garder sa spécificité et son caractère amical ». Le prochain rendez-vous a été donné aux adhérents et sympathisant pour une sortie au mois de juin.

Séance de gymnastique adaptée

Après un repas pris en commun au restaurant du Fontanges, les membres de l’association ont suivi une conférence sur l’Activité Physique Adaptée (APA), animée par Fabrice Semerle, enseignant en APA et intervenant aux séances organisées sur le sujet par l’ADIRA, chaque jeudi après-midi à Bel Air au siège de la SADIR.

« 68 % des plus de 60 ans sont considérés comme inactifs » a rappelé ce dernier, en encourageant les malades chroniques à se (re)mettre en mouvement. « La sédentarité est un des plus problèmes les plus sérieux de l‘époque actuelle, selon l’OMS. Elle est responsable de 10 % des décès dans le monde. En 2012, la mortalité due à l’inactivité physique est comparable à celle du tabac », a-t-il encore ajouté. La journée s’est achevée par une séance de gymnastique collective, durant laquelle l’animateur a délivré quelques conseils utiles aux patients présents en les encourageant à maintenir une activité physique régulière et à la mesure de leur capacité.