22 mars : Journée Nationale du Sommeil

Le 22 mars consacre la 19è Journée Nationale du Sommeil. Pour cette occasion, des centres du sommeil -répartis sur la France entière- ouvrent leurs portes, avec la participation d’associations de malades et d’éducation pour la santé, pour accueillir, informer et sensibiliser le public sur les troubles du sommeil.

L’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) a mis en place un Village sommeil qui comporte une cartographie des actions organisées, des informations sur les problèmes de sommeil, ainsi que des tests et des astuces pour améliorer votre sommeil. ” On observe qu’en 30 ans la durée du sommeil s’est réduite, notamment chez les enfants et les adolescents qui sont souvent en manque de sommeil sévère, souligne dans ce registre
Dr Joëlle Adrien, présidente de l’INSV. Et on découvre que cette “dette de sommeil” est une épidémie qui aggrave la plupart des maladies chroniques.”

Les malades respiratoires atteints d’apnée obstructive du sommeil connaissent ce problème pour vivre au quotidien avec une pathologie qui affecte leur nuit. Ils disposent d’un traitement efficace, la machine à Pression positive continue (PPC) qui leur permet de vivre tout à fait normalement leur quoidien.

Avec la Journée du Sommeil®, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance, s’est donné un triple objectif :

  • Sensibiliser le public.
  • Favoriser le dépistage et rappeler que des structures de soins existent lorsque le sommeil devient pathologique.
  • Poursuivre la reconnaissance engagée des troubles du sommeil comme élément de santé publique.

Quelques conseils utiles du Pr. Damien Léger, directeur de recherche à l’unité fonctionnelle du Centre du Sommeil et de la Vigilance Hôtel Dieu de l’APHP, pour mieux dormir :

_ Evitez les écrans dans la soirée.
– Arrêtez de travailler en fin de journée et passez du temps avec votre famille et amis le soir pour déconnecter des tracas de votre journée
– Protégez votre environnement de la lumière et du bruit.