Apnée du sommeil : 9 enfants sur 10 ne sont pas diagnostiqués

Différents médias nous alertent cette semaine sur le fait que 9 enfants sur 10 souffrant d’apnée du sommeil ne sont pas diagnostiqués.  Si la maladie n’est pas reconnue et traitée à temps, elle peut avoir de lourdes conséquences sur le développement de l’enfant, comme une altération du développement cérébral, un retard de croissance ou des problèmes cardiaques. Des spécialistes en pneumologie et en pédiatrie alertent sur le manque de diagnostic et de traitement des syndromesd’apnées du sommeil chez les enfants. L

Votre enfant ronfle, il manifeste un encombrement nasal pendant le sommeil, des arrêts de la respiration répétés pendant plusieurs secondes la nuit, de la fatigue et de l’irritabilité pendant la journée… Ces symptômes doivent mettre la puce à l’oreille des parents. Ils peuvent en effet être le signe d’un syndrome d’apnées du sommeil, un trouble qui est largement sous-diagnostiqué chez les plus jeunes, selon des spécialistes en pneumologie et en pédiatrie de Greenville (Caroline du Sud, États-Unis). Dans une étude publiée en février 2019 dans le Journal of the American Osteopathic Association, et relayée par France Info, ces médecins alertent sur le besoin de former les professionnels de santé à reconnaître et à traiter les apnées du sommeil chez les enfants.

7 à 11 % des enfants souffrent de ce trouble

La gestion du syndrome d’apnées du sommeil est un effort interdisciplinaire dans lequel les médecins, les dentistes et les thérapeutes myofonctionnels (professionnels de la rééducation des muscles maxillo-faciaux) sont des membres clés. […], soulignent les auteurs de l’étude. Il est essentiel que les professionnels de santé de toutes les disciplines reçoivent une formation adéquate en médecine du sommeil afin d’assurer un diagnostic et un traitement précoces.
Ainsi, faute d’une telle formation, “environ 90% des enfants avec un syndrome d’apnées du sommeil ne sont pas diagnostiqués” rappellent les spécialistes américains. Un chiffre considérable puisque 7 à 11% des enfants souffriraient de ce trouble.

I million d’apnéiques du sommeil traités en France par PPC

“Cette pathologie, encore sous-diagnostiquée et dont la prévalence continue d’augmenter, représente un fardeau majeur pour la santé publique, avec un nombre de patients adultes estimé autour de 1 milliard dans le monde”, souligne le Pr Renaud Tamisier (CHU de Grenoble). En France, selon les chiffres de l’Assurance-maladie et de la Fédération des prestataires de santé à domicile environ un million de personnes sont appareillées d’une machine à pression positive continue, qui constitue le traitement de référence (avec les orthèses d’avancée mandibulaire) de l’apnée du sommeil.