Journée Mondiale des Malades

Ce 11 février est aussi celui de la Journée Mondiale des Malades. Une manière de rappeler que la maladie nous concerne tous à des titres divers, en particulier si vous faites partie des quelque 10,7 millions de personnes affiliées au régime général de l’Assurance Maladie et qui bénéficient du dispositif des affections de longue durée (ALD), soit 17% des assurés. Pour cette Journée, les prestataires de santé à domicile soulignent leur rôle essentiel et incontournable dans la prise en charge des patients en ambulatoire. Nous remercions ici ceux qui accompagnent les patients membres de l’ADIRA et au delà l’ensemble des patients chroniques de l’Aveyron.

“La prise en charge à domicile constitue une véritable réponse aux attentes des Français puisque 81% d’entre eux se disent aujourd’hui favorables au fait d’être soignés à domicile [1]”, soulignent les prestataires de santé à domicile réunis au sein de la Fédération des PSAD. Ils sont ainsi plus de 2 millions de patients à bénéficier en France d’une prise en charge à leur domicile et leur nombre devrait encore croître à l’avenir.

Un rôle clé

Au plus près des patients, les Prestataires de Santé à Domicile (PSAD) assurent ainsi la mise à disposition à domicile des services et des dispositifs médicaux souvent complexes, nécessaires à la compensation de la perte d’autonomie (liée à l’âge ou au handicap) ou au traitement des patients atteints de maladies chroniques ou aigües. “Solution efficace et pertinente, la prestation de santé à domicile permet aux patients de bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans le suivi de leur traitement tout en préservant leur intimité”, note encore la Fédération.

Les prestataires participent également à l’accompagnement thérapeutique des personnes suivies chez elles et jouent un rôle clé pour favoriser l’adhésion du patient à son traitement médical. Le prestataire l’aide à devenir plus autonome et à mieux vivre avec sa pathologie, au quotidien. Ce rôle est d’autant plus facilité qu’il est mis en œuvre dans l’environnement habituel du malade et s’adresse tout autant à lui qu’à ses proches aidants.

« La Fédération des PSAD se félicite de pouvoir contribuer, de manière concrète, au mieux vivre des patients. Maillon essentiel de la chaîne de soins, tous nos prestataires ont à cœur de devenir leur partenaire au quotidien et tout au long de leur traitement », déclare Charles-Henri des Villettes, Président de la Fédération des Prestataires de Santé à Domicile.

La prestation de santé à domicile entretient également un lien permanent avec les autres acteurs de santé, médicaux ou paramédicaux (médecins prescripteurs, médecin traitant, infirmier libéral, pharmacien). Le prestataire peut intervenir auprès du patient, soit de manière directe sur demande du médecin prescripteur (cas le plus fréquent), soit pour le compte d’autres acteurs, comme les pharmacies d’officine ou les structures d’hospitalisation à domicile (HAD), dans le cadre de contrats de sous-traitance.

Un réseau de plus de 3000 agences

Les PSAD apportent une réponse complète à l’accès de tous à la santé par une présence territoriale uniforme et adaptée. Les prestataires couvrent l’ensemble du territoire grâce à un réseau de plus de 3 000 agences. Le prestataire de santé à domicile représente ainsi un véritable lien social pour les patients en situation d’isolement.

Les PSAD participent en outre à la lutte contre les inégalités sociales d’accès aux soins : plus de 90 % des produits et prestations font l’objet d’un prix limite de vente, et sont donc pris en charge intégralement par l’Assurance Maladie et les complémentaires santé, et n’occasionnent ainsi aucun reste à charge pour les patients.