Entraînement à l’effort : l’ADIRA ouvre la marche

L’ADIRA organise chaque jeudi entre 14h30 et 16h des séances d’activité physique adaptée (APA) ouvertes aux personnes qui le souhaitent. Sous l’égide de Partn’Air, les séances sont encadrées par une kinésithérapeute formée à cet effet et sont accessibles à toute personne qui a adhéré à l’Association aveyronnaise des insuffisants respiratoires.

Depuis plusieurs années déjà, l’ADIRA offre à ses adhérents la possibilité de s’entraîner à la gymnastique douce pour retrouver un peu de forme et éviter de plonger dans une inactivité peu bénéfique à la santé. L’organisation mondiale de la Santé recommande de son côté à toute personne de faire de l’exercice physique, quel que soit son âge. “Pour les adultes âgés de 18 à 64 ans, l’activité physique englobe notamment les loisirs, les déplacements (par exemple la marche ou le vélo), les activités professionnelles, les tâches ménagères, les activités ludiques, les sports ou l’exercice planifié, dans le contexte quotidien, familial ou communautaire,” souligne l’OMS.

Les recommandations de l’OMS sont claires et elles ne doivent pas être limitatives pour autant :

“Afin d’améliorer leur endurance cardio respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le risque de maladies non transmissibles et de dépression,

  • Les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.
  • L’activité d’endurance devrait être pratiquée par périodes d’au moins 10 minutes.
  • Pour pouvoir en retirer des bénéfices supplémentaires sur le plan de la santé, les adultes devraient augmenter la durée de leur activité d’endurance d’intensité modérée de façon à atteindre 300 minutes par semaine ou pratiquer 150 minutes par semaine d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.
  • Des exercices de renforcement musculaire faisant intervenir les principaux groupes musculaires devraient être pratiqués au moins deux jours par semaine.”

Pour les personnes qui souffrent d’une affection respiratoire, ces recommandations doivent être modulées. Il est, de l’avis des pneumologues, conseillé de faire de l’exercice physique à son rythme et en fonction de ses capacités. Aussi, les séances organisées par l’ADIRA peuvent-elles être un premier pas utile pour savoir ce qu’il convient de faire et de ne pas faire pour ne pas mettre sa santé en danger.

Où, quand, comment, avec qui ?

Les séances d’activité physique adaptée (APA) de l’ADIRA sont encadrées par Maria Sainz, kinésithérapeute à Rodez. Elles sont organisées sous l’égide de Partn’Air.

Elles durent une heure trente au total, et nécessitent d’adhérer à l’ADIRA (25 euros par an) et coûtent 3 euros par séance.

Chaque séance se déroule le jeudi entre 14h30 et 16h au siège de la SADIR à Bel Air (706 rue St Christophe).